intelligence-artificielle

Retour sur la personnalisation client…

La Marketing traditionnel, orchestré par de la publicité standardisée à forte audience, n’est plus à l’ordre du jour et ce, depuis la fin des années 90. Les marketeurs avaient alors déjà conscience de la nécessité d’adresser un message personnalisé à leurs clients pour gagner en compétitivité. Toutefois, les technologies de l’époque ne permettaient pas de déployer des scénarios de personnalisation à grande échelle et à moindre coût. Mais cette époque est révolue et d’après Sébastien Imbert, Chief Marketing Officer (CMO) chez Microsoft : « la maturité technologique atteinte aujourd’hui nous permet de passer de l’ère du marketing de masse à celle de la personnalisation de masse ».

Automatiser & personnaliser avec l’IA

La technologie, et en particulier l’IA permet en effet de répondre aujourd’hui à cet enjeu de personnalisation client. Le changement des comportements consommateurs et la multiplicité des canaux de contact ont fait exploser le volume de données et l’IA est capable, par la mise en œuvre d’algorithmes complexes orchestrés par des Data Scientistes, de les organiser pour en tirer une connaissance client beaucoup plus riche et approfondie. Dans le cadre de la personnalisation client, l’analyse de ces données permet à une organisation de connaître les motivations, les centres d’intérêt et les attentes des consommateurs pour adresser ainsi des campagnes Marketing hyper-ciblées qui auront davantage de chances de convertir. L’exploitation éthique de cette mine d’or d’informations marque une véritable Révolution pour le secteur du Marketing : « L’IA annonce l’avènement d’une nouvelle ère dans le domaine du Marketing, motivée par le besoin de connecter de grandes quantités de données provenant d’une multitude de sources différentes ainsi que de découvrir et/ou prédire de nouvelles tendances.» affirme Guillaume Bonneton, Partner France chez GP Bullhound.

Les 3 objectifs de l’IA au service du Marketing

D’après une étude réalisée par Golem.ai auprès de 108 marketeurs, l’IA permet en particulier la réalisation de 3 objectifs principaux : l’amélioration de l’expérience client (75%), la personnalisation ou l’individualisation des messages (70%) – Découvrez comment avec le cas de Bioderma – et enfin la compréhension du comportement des consommateurs (65%). Pour atteindre ces objectifs, plusieurs outils IA au service du Marketing sont déjà implémentés au sein des organisations : le chatbot (40%), les assistants virtuels vocaux (23%), l’analyse de texte (26%), les objets connectés (26%) et la data visualisation (31%). Au global, le nombre d’outils Marketing est passé de 1 000 à environ 6 000 entre 2014 et 2019.

Automatiser la créativité : un paradoxe indomptable

Si l’IA intervient dans de nombreux process Marketing : analyse de tout type de données, d’historique dans les bases de données client, accélération de la connaissance client, segmentation individualisée, approche prédictive robuste etc… qu’en est-il de la part de créativité, de création de contenu, notion indissociable du Marketing ? On pourrait en effet penser que les outils, les données, les algorithmes robotisent l’intégralité du process et laissent peu de place à l’improvisation et la créativité humaine. Mais pour Sir Martin Sorrell, fondateur de S4 Capital, il n’en est rien : « L’argument traditionnel affirmant que les données détruisent la créativité n’est en aucun cas valable. En effet, l’IA va bien au contraire être un support à la créativité. » En effet, si l’IA est capable de travailler de concert avec l’Homme pour extraire des données pertinentes en termes de connaissance client, ne sera-t-elle pas capable d’assister l’Homme également pour communiquer et créer du contenu personnalisé à ces clients ? Les créateurs de contenu seront-ils des machines ? En effet, la robotisation de la création de contenu existe déjà dans une certaine mesure : en 2017, Benoît Raphaël, ancien journaliste devenu expert en innovation digitale, a fait naître le projet « Flint et Jeff » : il s’agit de deux robots qui proposent aux utilisateurs, grâce à leurs données personnelles, une newsletter dont le contenu est alimenté par des articles personnalisés qui correspondent à leurs goûts et leurs centres d’intérêt. La question est donc légitime : jusqu’où l’IA sera-t-elle capable d’allier Data Science et intuition au service d’expériences clients toujours plus personnalisées ?

Anouk Radureau, Consultante en Stratégie Marketing Digital & CRM

Un sujet à nous soumettre ?
Un projet à partager ?
Envie de rejoindre l’aventure ?